Photographie de mariage France et PACA par Severine Reynaud
Photo par: 
Étienne CLOTIS
1090 + (EUR)

Séverine Reynaud

Séverine REYNAUD Photographe
1

J'ai eu mon premier appareil photo (avec pellicule...) pour mes 12 ans (je suis un dinosaure !). C'était un cadeau incroyable pour moi. J'avais toujours vu ma mère prendre son appareil photo pendant nos vacances ou lors d'occasions spéciales et faire ses propres albums photos. J'allais enfin pouvoir prendre des photos moi-même, les faire développer et créer mes propres albums ! Combien de temps j'ai passé avec ma mère à choisir les photos, à les organiser, à les regarder… Ces albums m'ont suivi en permanence. En tant qu'étudiant, ils se sont assis dans ma petite salle d'université. Tous mes amis sans exception ont eu droit à un visionnage qui pouvait durer toute une soirée.

J'ai alors eu mon premier reflex (toujours l'analogique... le truc avec la pellicule), avec lequel j'ai commencé à prendre des photos autrement que pour garder des souvenirs. C'est à cette époque que j'ai développé un côté artistique dans mes photos. J'aimais photographier des choses particulières, des détails que les gens ne regardaient pas ou ne voyaient pas. Je suis allé me ​​promener dans la nature et j'ai photographié des racines d'arbres, des ombres, des troncs… J'ai photographié des pigeons, des plantes, des vieilles pierres, etc… C'était aussi l'époque de mes premiers films en noir et blanc. Puis vint la nouvelle ère numérique (youhouhou) ! Ayant été habitué à filmer, je n'ai pas photographié sans réfléchir (mais c'était quand même très sympa et beaucoup moins cher...) Une certaine magie est partie avec la pellicule, d'ailleurs certains photographes y reviennent. Un jour peut-être moi aussi... Qui sait ?

J'ai commencé à m'abonner à des magazines photo, à regarder mon environnement différemment. Mais la photographie n'était alors qu'une passion que je n'avais guère le temps de pratiquer...

Puis mes études se sont terminées, et j'ai travaillé tout en continuant à photographier dès que j'en ai eu l'occasion. Je n'étais qu'amateur mais j'ai fait avec mes moyens et j'ai aimé ça.

En 2011, alors que je travaillais comme ingénieur métallurgiste et que je vivais en couple, ma vie allait basculer et prendre une nouvelle tournure : j'allais devenir mère pour mon plus grand bonheur. Des circonstances un peu compliquées ont fait qu'à la naissance de mon fils, je me suis retrouvée au chômage. D'autres circonstances ont également rendu difficile pour moi de trouver du travail dans mon domaine… En tant que jeune mère, je voulais être la plus disponible possible pour mon fils (que je photographiais à longueur de journée, vous vous en doutez).

Puis la question de la reconversion s'est posée… Au même moment, une très bonne amie était enceinte… Ayant déjà photographié une autre amie enceinte un an plus tôt, j'ai reproduit l'expérience et je suis sortie de chez elle en me disant : « Ah si je pouvais faire ça tous les jours ...". Si je dois analyser les photos prises à l'époque, je dirais qu'elles ne sont vraiment pas professionnelles du tout ! Même si j'étais content de moi, j'étais aussi conscient du travail à faire pour pouvoir me dire "photographe"... Et c'est ce que j'ai fait... J'ai travaillé, pris des cours, lu des articles, regardé ce qui se faisait, puis j'ai photographié sans arrêt, à la recherche de mon style... Ce travail ne s'arrête jamais …

Il a fallu du temps avant que je me lance vraiment dans cette folle aventure, et en février 2014, j'ai créé ma propre entreprise !

J'ai voyagé à la maison (ou à l'extérieur) pour faire des séances photo Grossesse, Nouveau-né et Famille, comme je le fais toujours. Mais durant les 2 premières années, j'ai proposé 2 façons de photographier au cours d'une même séance : Naturel et Pose (avec accessoires et fonds, presque comme en studio). Il existe en effet plusieurs façons d'aborder la photographie. Je me suis vite rendu compte que la partie "posée" et "accessoires" ne me convenait pas, mais j'ai mis du temps à prendre la décision d'arrêter complètement cette partie. Maintenant que je ne fais plus que des photos "naturelles" basées sur l'authenticité et les émotions, je m'épanouis davantage, je me retrouve et je prends encore plus de plaisir aux séances photo. Ce que j'aime dans cette façon de faire,

Prix ​​1 pour la photographie de mariage documentaire