Renée C. Byer était juge au concours de la guilde artistique 2022 v02

Juge WPJA depuis 2007 -

Renée C. Byer est une photojournaliste primée dans le domaine du documentaire et productrice multimédia sur le terrain nommée à Emmy. Elle est surtout connue pour son travail approfondi axé sur les personnes défavorisées et celles qui, autrement, ne seraient pas entendues. Sa capacité à produire des photographies avec une profonde résonance émotionnelle et une grande sensibilité lui a valu le Prix Pulitzer pour la photographie de long métrage en 2007 et des dizaines de distinctions nationales et internationales, dont le World Understanding Award de Pictures of the Year International et le Finaliste Pulitzer en 2013.

Connue pour sa capacité à traduire des statistiques austères en images qui nous connectent à notre humanité, elle a voyagé à travers l'Afrique, l'Asie, l'Europe, l'Amérique du Nord et du Sud, couvrant certaines des questions les plus importantes de notre temps. Les histoires de Byer ont approfondi notre compréhension de l'environnement, du changement climatique, de l'extrême pauvreté, des aliments génétiquement modifiés, des soins de santé, des femmes en guerre, de la violence domestique et de la sécheresse et de la crise économique en Californie. En 2016, la Sacramento Bee a publié une section spéciale de 20 pages, «No Safe Place», présentant ses images relatant le sort des SIV afghans alors qu'ils luttent aux États-Unis, face à la pauvreté et à la violence.

Le livre de Byer, Vivre pour un dollar par jour: Les vies et les visages des pauvres du monde, de renommée internationale, illumine les histoires de personnes vivant au bord de la survie et vous invite à mettre fin à l'extrême pauvreté. Le livre a remporté le premier prix du livre documentaire aux International Photography Awards de 2014. Byer raconte un documentaire sur le projet publié dans 2016.

Visionnez l'article de Renée C. Byer sur CBS Sunday Morning.

Egalement éditeur et designer d'images, Byer est représenté par l'agence photo Zuma Press. Les photos de Byer ont été publiées dans Newsweek Asia, Paris Match, Marie Claire, El Mundo, Days Japan, Rangefinder, Photo District News, Business Week et plus récemment dans le magazine View en Allemagne. Elle a enseigné des ateliers et fait des expositions en galerie à San Francisco, Californie, Palm Beach, Floride, Yokohama, Japon, Siem Reap, Cambodge et Madrid, Espagne. Ses photos intitulées "Seeds of Doubt", ont remporté le prix Harry Chapin pour le photojournalisme 2005 et elle est également lauréate du Conseil des dirigeants de l'Associated Press News, Mark Twain Award 2004. Elle a été finaliste pour un prix Dart pour les victimes de violence avant de venir à la Sacramento Bee 2003. Ses nombreux prix incluent les honneurs de NPPA, POYi, AP, SND, Best of the West et des concours régionaux de photographie, d'édition d'images et de design.